Quel avenir pour le E-commerce en France ?

separator

En quelques chiffres, le E-commerce en France représente en 2017 :

  1. 81,7 milliards d’euros
  2. 37,5 millions de Français achètent en ligne
  3. 12,1 millions de français ont déjà achetés sur mobile
  4. 182 000 sites e-commerce actifs
  5. 68% des sites marchands leaders se déclarent rentables
  6. Le budget moyen par e-acheteur consacré à l’achat en ligne : 2 200 €
  7. L’e-acheteur français effectue 33 transactions par an pour 65,5 € par transaction
  8. Les acteurs du e-commerce ont expédié 505 millions de colis
  9.  34% des e-acheteurs sont abonnés à un service de livraison premium
  10. 85% des achats en ligne sont réglés par carte bancaire

 

      1. Le m-mobile 

Avec une augmentation du chiffre d’affaires de 14% par rapport à 2016, on peut sans prendre de risque, affirmer le E-commerce français se porte plutôt bien.

Alors que le E-commerce se trouve dans une grande forme, le m-commerce (commerce sur mobile) prends de plus en plus d’ampleur. En effet, avec 12,1 millions de français ayant déjà acheté sur leur smartphone, le commerce sur mobile représente tout de même 32% des transactions en ligne.

Est-il donc l’avenir du commerce en ligne ?

Pour ma part je suis mitigé. Bien que le temps passé sur mobile dépasse largement celui passé sur ordinateur, il y a souvent un manque de responsive de la part des commerçants, hormis les grandes enseignes (Ventes Privées, Leclerc), ce qui nuit l’experience utilisateur. De plus, on est clairement en train d’assister à un désintéressement des applications mobiles. Elles prennent énormément de place et on les supprimes dès qu’elles nous paraissent obsoletes. Enfin, avec un gros embouteillage au niveau des application, difficile de faire le bon choix …

 

       2. D’autres options ?

Avec l’arrivée fracassante des montres connectées, il y a clairement plusieurs options envisageables.

Que ce soit avec la fonctionnalité Pay d’Apple ou la montre Samsung Galaxy Gear, on peut envisager de faire ses courses la montre au poignée avec sa liste de course intégrée.

 

      3. Aller plus loin

Il serait pas impossible que dans un futur proche, on puisse réaliser ses achats en ligne via l’IA. En effet, celle-ci pourrait créer de l’animation commerciale et ainsi susciter d’avantage de curiosité chez le client.

 

      4. Conclusion

En résumé, je dirais que l’avancée du E-commerce via les smartphones ou montres connectées n’est qu’un prolongement du modèle actuel.

Cependant, je pense que l’intelligence artificielle amènera un changement novateur et radical, et ce, plus rapidement que l’on ne pense.

 

sources :

  • blogdumoderateur.com
  • fevad.com
  • siecledigital.fr
  • ecommerce-nation.fr